Bilan du défi 2021

Le défi collectif 10 jours sans écrans 2021 s’est déroulé du 25 mai au 3 juin 2021. 133 structures (crèches, écoles maternelles, écoles primaires, collège lycées) s’étaient inscrites pour participer au défi, ce qui représentait 17 133 enfants et adolescents concernés. Suite au défi un questionnaire en ligne avait été mis à la disposition des participants (enfants et adolescents, parents, et enseignants) du 7 au 30 juin 2021. Les réponses recueillies ont été exprimées quelques jours à quelques semaines après la fin du défi :

Au total 281 soumissions complètes ont été recueillies :

  • 132 soumissions pour le questionnaire enfants-adolescents : AMIENS Collège César Franck (2), BLAGNAC école primaire Jean Moulin (3), COLMAR école primaire Saint Jean (1),FONTAINEBLEAU école Sainte Marie (2), LARZABALE Oztibarre ikastola (3), URRUÑA San Frantses Xabier eskola (112), non renseigné (9).
  • 124 soumissions pour le questionnaire parents : AMIENS collège César Franck (2), BLAGNAC école primaire Jean Moulin ( (1), FONTAINEBLEAU école Sainte Marie (3), HAZPARNE Santa Teresa ikastegia (31), LARZABALE, Oztibarreko Ikastola (9), URRUÑA San Frantses Xabier eskola (70), MACHECOUL St Même école La Genette (5), SOHÜTA Eperra ikastola (1).
  • 25 soumissions pour le questionnaire enseignants : Amiens, Collège César Franck (2), Blagnac, école primaire Jean Moulin (1), Fontainebleau école Ste Marie (1), HAZPARNE Santa Teresa Ikastegia (2), ISSY LES MOULINEAUX, école Ste Clotilde (2), LA CHAPELLE EN SERVAL école du Bois de Chênes (1), Machecoule St Même, école La Genette (1), SOHÜTA eperra ikastola, URRUÑA San Frantses Xabier eskola (12).

Résultats : points saillants

En grande, voire très grande majorité, les parents souhaitent que le défi soit reconduit dans leur école (97%), ils ont trouvé l’expérience significativement utile (89%), et disent que depuis, la consommation d’écrans de loisirs a diminué dans le foyer (65%). En prime, les deux tiers des mamans (67%) et la moitié des papas (49%) ont significativement réduit leur propre consommation pendant le défi. Suite à celui-ci, 5 parents sur 6 disent que le défi jours sans écrans les aide à mieux maîtriser la place des écrans de loisirs à la maison (83%), qu’il influence les habitudes de vie dans les familles (79%), et qu’ils vont aider leur enfant, de manière significative (assez ou beaucoup vs un peu ou pas du tout), à maîtriser le temps que leur enfant consacre aux écrans de loisirs ( 84%). Du côté des élèves, on observe des taux de participation très élevés (ex: 97,6% des élèves de l’école St François-Xavier à Urrugne), et un engagement très important ( 96% des enseignants ont trouvé que l’implication des élèves était importante, voire très importante, et 60% des des parents disent avoir significativement encouragé leur enfant à garder les écrans fermés pendant le défi. Côté performances, 44% des élèves répondants ont réussi l’exploit de se passer complètement d’écrans de loisir pendant 10 jours, 61% l’ont fait au moins 9 jours, 71% au moins 8 j et 80% au moins 7 jours. La grande majorité des élèves a jugé l’expérience significativement utile (83%), disent avoir réduit leur consommation d’écran depuis la fin du défi (79%), et souhaitent que celui-ci soit reconduit par l’école (68%). Le fait qu’un tiers d’entre eux ne le souhaite pas (33%) suggère que l’exercice de déconnexion proposé est difficile et nécessite une préparation suffisante. Du côté des enseignants, 100% des répondants ont jugé l’expérience significativement utile, et 96% d’entre eux ont jugé que les profits retirés par les élèves étaient significativement importants. 92% des enseignants jugent l’énergie requise par le défi rentable pédagogiquement. 80% pensent que le défi améliore la santé et le bien-être des élèves et aiguise leur sens critique. 72% estiment que le défi a rapproché les membres de l’équipe école, rapproché les parents de l’école (64%), augmenté le rayonnement de l’école (56%) et amélioré la relation des élèves avec eux (56%).

Autres bénéfices perçus :

Santé et bien-être :

74% des enfants et 54% des parents disent avoir fait significativement plus de sport et d’activité physique pendant le défi. Pour 57% des parents, et 80% des enseignants, le défi amélioré la santé et le bien-être des élèves.

Vivre ensemble :

67% des enfants et 53% des parents déclarent avoir passé plus de temps en famille. 60% des élèves, 44 % des parents et 37% des enseignants déclarent que les enfants étaient de meilleure humeur, et 36% des parents notent une diminution significative des disputes parents-enfants, 37% une amélioration significative de l’aide fournie à la maison.

Commentaires :

Cette évaluation nous montre que le défi suscite beaucoup d’enthousiasme et d’engagement de la part des élèves, des parents et des enseignants. Il est jugé significativement utile par la très grande majorité des personnes interrogées. Et les résultats suggèrent que le défi une influence réelle dans les habitudes de vie des élèves, mais aussi du foyer. Les élèves, les parents et les enseignants en perçoivent des bénéfices dans le domaine de la santé et du bien-être des élèves, du vivre ensemble et du regard critique des élèves face aux écrans de loisirs. Les résultats montrent aussi que l’exercice auquel on soumet les élèves est très difficile (1/3 ne souhaite pas renouveler l’expérience alors que 83% d’entre eux a trouvé l’expérience utile) et mérite une préparation soignée avant de proposer aux élèves de le relever. Ces résultats nous font dire que le défi, alors qu’il touche aux habitudes familiales et à l’organisation intime du foyer, est un exercice très favorablement accueilli par la grande majorité des participants.

Télécharger le diaporama du bilan 2021 : Bilan-2021.pdf Télécharger le bilan détaillé 2021 : Resultats-Questionnaire-2021.pdf