Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Du 14 au 23 mai 2019, dans de nombreuses communes, des dizaines d’associations, de municipalités, de crèches, d’écoles, de collèges et de lycées proposeront aux jeunes qu’ils accueillent de se passer de leurs télévisions, jeux vidéos, consoles, tablettes et smartphones pendant dix jours et des milliers d’enfants et d’adolescents vont décider de relever ce défi collectif en s’y préparant comme des sportifs le font pour un match de très haut niveau face à des adversaires redoutables !

La question du temps passé devant les écrans est au cœur des défis actuels en matière d’éducation (vivre ensemble, climat scolaire, santé, liens familiaux, prévention des difficultés d’apprentissage, protection de la vie privée, protection de l’enfance, éducation aux médias et à l’information). Le défi 10 jours sans écrans, initié en 2003 par le Québécois Jacques Brodeur, consiste à proposer aux élèves le défi collectif de remplacer, pendant 10 jours, le temps passé habituellement devant les écrans de loisirs par des activités de découverte et de rencontre. Appelé également Défi 10 jours pour voir autrement, cet événement a pour objectif de faire vivre à tous les acteurs d’un établissement scolaire (personnel et enseignant compris) et aux familles qui le souhaitent, un moment convivial, voire festif, de réflexion et de prise de recul sur l’usage que nous avons tous des écrans et d’internet.

En mai 2018, près de 5000 jeunes dans 34 structures (écoles publiques, privées, ikastola, crèches municipales) du Pays Basque, du Béarn, de Vendée et de Paris avaient réussi l’exploit de se passer d’écrans de loisirs pendant 10 jours, aux mêmes dates.

Le DÉFI est un exercice de consommation responsable et de santé mentale. C’est une mobilisation sociétale qui permet de réduire la violence physique et verbale, la sollicitation publicitaire et l’obésité.

Il aide à mieux délimiter la frontière qui sépare les écrans qui rendent service des écrans qui asservissent. Et les retombées sur le climat scolaire et le resserrement des liens familiaux sont réelles.

Communes contaminées

Structures inscrites

Enfants et jeunes concernés

Comment fonctionne le défi ?

Il consiste à proposer à l’ensemble des enfants d’une école de relever le défi de passer 10 jours sans écrans de loisirs (télévision, tablette, ordinateur, console de jeux, smartphones…). En contrepartie, les enfants sont invités à participer à des activités organisées par l’école, les parents, les associations ou les collectivités territoriales, sur les temps habituellement passés devant les écrans.
On gagne un point chaque fois qu’on se passe d’écran sur cinq temps précis de la journée pendant toute la durée du défi (le matin avant d’aller à l’école, à midi, au retour de l’école, pendant le repas du soir, avant de se coucher). Chaque élève tient quotidiennement à jour son carnet de bord. On n’organise aucune compétition entre élèves, au contraire, on cumule quotidiennement les points de la classe ou de l’école de manière à vivre le défi comme une réussite collective et à s’encourager les uns les autres, comme dans une équipe au cours d’un match.
Deux principes essentiels : liberté et honnêteté. Chacun reste libre de participer ou pas au défi. Chacun peut le faire à sa mesure. Les adultes de l’établissement font également le défi et n’hésitent surtout pas à faire part des difficultés qu’ils éprouvent à résister aux écrans de loisirs pendant 10 jours.

Peut-on organiser le défi dans un établissement scolaire ?

Si vous êtes directeur ou enseignant, vous pouvez inscrire votre établissement ou votre classe en ligne. Avant et pendant le défi, les enseignants mènent un travail pédagogique de réflexion et de prise de recul sur les écrans (activités préparatoires et outils pédagogiques disponibles sur le site www.edupax.org). Des carnets de bords seront disponibles au téléchargement. S’ils le souhaitent, pendant les dix jours, des enseignants peuvent proposer aux élèves des activités de découverte et de rencontre sur les temps hors classe.

Peut-on organiser le défi dans une crèche ?

De plus en plus de spécialistes nous alertent sur les méfaits de la surexposition aux écrans des très jeunes enfants. Le défi 10 jours sans écrans peut-être une manière de sensibiliser et de prévenir dès le plus jeune âge. Si vous êtes responsable d’une crèche, vous pouvez inscrire votre établissement en ligne et proposer au personnel, aux parents et à leurs enfants de participer au défi.

Peut-on participer au défi en famille ?

Les familles dont l’enfant n’est pas inscrit dans un établissement qui organise le défi pourront également participer au défi et aux activités proposées par les associations et les municipalités. Des carnets de bord seront disponibles dans plusieurs lieux.

Comment contribuer au défi ?

Parents d’élèves :
Les associations de parents d’élèves peuvent proposer aux enfants et aux familles des activités à faire en dehors des heures de classe, à 16h30, le mercredi après-midi et le week-end, (jeux de société, atelier cuisine, potager, fabrication de cerf-volant, origami, sorties, ballades, pique-nique, soirée etc…) sur la période du 14 au 23 mai 2019. Elles peuvent également organiser une conférence ou un débat autour du thème des écrans. Certains organismes peuvent apporter des aides financières à ce type de projet.
Associations :
Les associations peuvent proposer des activités de découverte et de sensibilisation, dans leurs locaux, sur des sites, ou dans les écoles pendant les dix jours du défi.
Médiathèques :
Les médiathèques peuvent proposer des animations et des ateliers en dehors du temps scolaire sur toute la durée du défi. Elles peuvent aussi mettre le carnet de bord à disposition de familles qui voudraient participer au défi.
Municipalités :
Les municipalités peuvent contribuer au défi 10 jours sans écrans 2019 en proposant des animations et des ateliers sur toute la durée du défi, en contribuant à la communication du projet dans la commune (ex : affichage municipal), en facilitant la fabrication et la mise à disposition des carnets de bord, en proposant des réductions ou des promotions dans l’accès aux sites municipaux habituellement payants (piscine, musée, jardin botanique etc…) aux enfants qui présentent leur carnet de bord pendant le défi.
Particuliers :
Les particuliers qui veulent soutenir les jeunes dans leur défi peuvent écrire une lettre manuscrite aux classes et aux écoles qui participent au projet.
Artistes :
A l’image de S.A.O. Plasticien qui avait réalisé un collage éphémère géant sur la façade d’une école d’Urrugne en 2017, les œuvres artistiques participent à la réflexion qui peut être menée par les élèves sur des sujets de société.

L’union fait la force, et nous invitons toute la société à se mobiliser autour de ce thème et à apporter de manière créative sa contribution à un projet éducatif et collectif.

Crèches, écoles, collèges, parents, associations, artistes, médiathèques, municipalités, musées, monuments, sites, particuliers, chacun peut apporter sa pierre à l’édifice.

Effets de l’exposition aux écrans : le rapport du HCSP

Effets de l’exposition aux écrans : le rapport du HCSP

Le haut conseil des la santé publique (HCSP), instance française chargée d’apporter une aide à la décision au ministre de la Santé en réalisant des rapports sur la santé et en formulant des recommandations, a publié, en janvier 2020, un rapport et un avis concernant...

lire plus
En route pour le défi collectif 2021 !

En route pour le défi collectif 2021 !

L'organisation du défi 2020 aura été fortement perturbé par la pandémie de Coronavirus, et la plupart des écoles n'ont pas eu d'autre choix que de remettre à plus tard la réalisation du projet. Mais les dates du défi collectif 2021 sont déjà connues, celui-ci se...

lire plus
Podcasts décalés pour enfants allumés

Podcasts décalés pour enfants allumés

La puce à l’oreille a pour mission la création, la production, la diffusion et la curation de contenus audio narratifs francophones pour enfants (podcasts, audio interactif, audioguides, etc). Elle travaille aussi bien pour son propre compte que pour celui...

lire plus
Les Odyssées, France Inter | 7-12 ans

Les Odyssées, France Inter | 7-12 ans

France Inter invite les enfants de 7 à 12 ans à se plonger dans les aventures des grandes figures de l'histoire : c'est au travers de 25 épisodes que vous pourrez vivre la découverte des États-Unis, la révolution Française, la chute du dernier empereur chinois, les...

lire plus
Astérix et la Zizanie, sur France Culture

Astérix et la Zizanie, sur France Culture

Concert Fiction |Adaptation en fiction d'un des plus fameux albums du petit Gaulois. France Culture a créé un spectacle radiophonique en public à partir d'une bande dessinée, et pas n'importe laquelle ! Sons, bruitages, musique originale, et verve des comédiens pour...

lire plus
Les Aventures de Tintin : France Culture | 7-11ans

Les Aventures de Tintin : France Culture | 7-11ans

France Culture propose de retrouver l'adaptation audio de quatre albums : Les Cigares du Pharaon, Le Lotus bleu, Les 7 Boules de cristal et le Temple du soleil. Ces séries, à écouter sur franceculture.fr ou avec notre podcast spécial. "Les Aventures de Tintin" sont le...

lire plus
La grande histoire de Pomme d’Api

La grande histoire de Pomme d’Api

"Les plus belles histoires pour enfants du magazine Pomme d'Api. Chaque mois, les enfants vont écouter la grande histoire qui est publiée dans le magazine Pomme d'Api.  Surprise, audace, humour, tendresse et gaieté, ces histoires sont écrites par des auteurs et lues...

lire plus